Actualités

« Stop au harcèlement »

13 février 2017
actu image

Suite à un constat de taquineries et harcèlement sur les années précédentes sur ce niveau et la nécessité d’instaurer un bon climat de partage et de tolérance au vu des publics accueillis sur l’établissement, le conseil d’administration, l’équipe pédagogique et de direction ont souhaité faire travailler les élèves sur la question du harcèlement à l’école en réponse aux objectifs du projet d’établissement.

Une première approche a été faite avec les élèves sur leur définition du harcèlement, via les courts métrages la Rumeur et la Claque (Brainstorming et regroupement des certaines notions). Ce travail avait pour but de les faire réfléchir sur la différence entre leur représentation et la définition « académique » du harcèlement. Les élèves ont aussi travaillé sur les différents types de harcèlement et leur transposition sur un établissement comme le leur. Le but de l’exercice était de leur faire prendre conscience des conséquences de leurs propres choix.  À partir de leurs idées et de leurs témoignages, nous avons créé des « slogans de prévention » comme point de départ de sujet de notre film. Puis les élèves se sont exercés à l’écriture du scénario avec comme base le : « on m’a dit que… ». L’ atelier leur a permis de se découvrir les uns les autres grâce aux différents scenarii : souvent des histoires vécues ou vues, et les sentiments et les émotions que cela à fait émergés.

Ce travail en amont de la création de la vidéo avait comme objectif de faire prendre conscience de la gravité de « petites choses » qui paraissent anodines ou de la dureté dont peuvent faire preuve les jeunes entre eux.  C’était également l’occasion d’amorcer une cohésion du groupe malgré leurs différents et leurs différences.  

Grâce au travail effectué sur le support, les élèves de 3ème Pré Pro ont pu travailler à l’écrit sur une approche narrative et les récits de vie, mais aussi sur la structuration de leurs idées et la verbalisation (la prise de parole devant les autres).

Le travail avec l’association CUMAMOVI partenaire du projet va également leur permettre de développer leurs connaissances en découvrant les métiers de l’audio-visuel grâce à une visite de studios (montage et prise de son).

Certains propos grossiers ont été utilisés dans la vidéo afin de retranscrire au plus juste la réalité de situations de harcèlement.

VOICI LE RÉSULTAT :

 

 


elit. ipsum eleifend massa dapibus Donec